Tamara Greindl ou les bijoux oeuvres d’art

Ma rencontre avec Tamara date d’il y a deux ans, lors d’une vente privée. Gros coup de cœur tant pour ses bijoux que pour sa personne!  Je l’ai retrouvée un an plus tard lors d’un pop up rassemblant une vingtaine de créateurs belges. Et dès lors, les dates de ses ventes, expos, pop up, défilés explosent et je m’y rends dès que je peux car son travail ne cesse d’évoluer et ma collection aussi! Trève de blabla, je vous laisse découvrir ce magnifique univers et le portrait de sa créatrice dotée d’une imagination débordante.

 

origami

A l’image des œuvres d’art, Tamara Greindl propose une gamme de colliers et d’accessoires uniques. Après des études d’histoire, une agrégation, un bac en philo et un master en gestion culturelle, elle n’était pas nécessairement destinée à créer des bijouxMais….

Forte d’une première expérience aux Beaux-arts dans la section philharmonique, Tamara crée ses premiers colliers à ses heures perdues. Ses horaires contraignants en tant que promotrice d’artistes l’amènent tout naturellement au déclic. Le lancement à plein temps de sa nouvelle passion. Ses premiers colliers sont essentiellement composés de perles, de fils de fer, de morceaux de cuir et de soie. En dix ans, sa collection et son savoir-faire ont évolué. Les perles ont cédé leur place à la maille et au travail de la matière. Sa marque de fabrique reste identifiable.

En s’associant avec les magasins Anne-Sophie Smartshopping, sa visibilité a gagné du terrain. Plus récemment, elle a habillé les hôtesses lors de plusieurs salons. Au salon « Eurantica » sur le  thème de « Bruxelles», et autour de la gourmandise au salon « Antica ». De la pipe de Magritte aux capsules de bière en passant par les cuillères et les noix, sans oublier le PMC. Rien n’a l’air impossible pour Tamara.

pmc

Unique et sur mesure

Reconnaissables par leur signature volumineuse et effet 3D, les colliers sont réalisés en fonction de son inspiration. Tout matériau peut-être détourné afin de devenir une magnifique pièce (collier, coiffe ou bracelet). Que ce soit les moules lors d’un repas, les dominos lors d’une brocante ou séance de chinage, les glands lors d’une balade en forêt ou tout simplement les chutes de cuir ou les boutons. Tout est prétexte à la création. L’offre et les arrangements sont infinis, ce qui rend toutes ses pièces uniques. Sans parler de la couleur des fils qui composent les bijoux.

Si une création vous fait de l’œil mais que la longueur ou la couleur ne vous convient pas tout à fait, Tamara se fait un plaisir de vous guider, vous conseiller et vous proposer une alternative qui répond à vos envies.

De plus, il n’est pas rare que défilent dans son atelier des clientes en quête d’une pièce originale pour habiller leur tenue à l’occasion d’un mariage ou d’une cérémonie. Ou tout simplement pour le plaisir de s’offrir une belle pièce. Ces colliers s’exposent comme des tableaux… avec deux ou trois, votre mur et vos tenues seront déjà bien habillés.

       MANEKEN PIS          portrait atelier 2  ATOMIUM

 

Quoi de neuf pour la rentrée ?

Plusieurs dates à l’agenda pour ce trimestre de rentrée. Les 24 et 25 septembre ainsi que le 1er  et 2 octobre a lieu le parcours des artistes de LiBambi profilmal, l’occasion de rencontrer des artistes de tous horizons dont Tamara bien évidemment!

La traditionnelle vente de Noël se tiendra du 17 au 20 novembre à Boitsfort. Et ce même weekend, ses bijoux défileront à l’event Lounge à l’occasion du défilé « Dream for Kids ».

Enfin, la journée de l’artisan se déroulera le 27 novembre. Elle a été choisie pour être un des visages de cette journée…Les détails arrivent bientôt!

Où les trouver ?

Colliers, coiffes, bracelets, boucles d’oreilles (sur clip ou normales) et bagues, ses bijoux se vendent dans les cinq enseignes d’Anne-Sophie Smartshopping (en Wallonie et à Bruxelles). En Flandre, vous les trouverez à Anvers et à Gand. A Bruxelles, c’est du côté de Stockel que vous pouvez admirer le bijoux, et plus exactement à La Foulardière. Vous pouvez également la retrouver à l’occasion de certaines ventes de créateurs belges, organisées ponctuellement. Sinon, il vous reste l’option visite à l’atelier sur rendez-vous. Rien de mieux pour rencontrer la créatrice, se rendre compte des étapes de la conception, voir l’étendue de la collection et faire de multiples essayages.

 

Bénédicte van Egeren

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *