« Wear A Story », une histoire made in Brussels

Séduite dès la première fois que j’ai vu ses créations et qu’elle m’a expliqué sa démarche, j’ai rencontré Lauriane, il y a presqu’un an lors d’une de ses premières ventes « pop up ». Depuis, c’est toujours un plaisir de la retrouver lors d’évènements/ventes avec ses nouvelles pièces, au fil des saisons. Les couleurs changent, la gamme s’élargit… Voici son histoire et celle de son magnifique travail.

13002435_1713921685516048_2528590827246255192_o

Partir des vêtements de seconde main pour leur donner une nouvelle vie, voilà l’idée de Wear A Story. Chaque pièce a son histoire, est unique, créée et produite à Bruxelles. A la tête de ce chouette concept, Lauriane, diplômée en sciences de gestion puis en stylisme à St Luc et couturière dans l’âme.

La marque féminine qui a déjà soufflé sa première bougie a le vent en poupe. Sa collection actuelle se compose de cinq pièces : trois hauts, un gilet et une robe. Au total, 15 pièces ont été créées depuis son lancement. Les coupes simples et fluides deviennent uniques grâce aux matières premières utilisées pour leur réalisation. Sont privilégiés les tissus des années 20-30 associés à des plus récents. Résultat : des contrastes de matières et de motifs qui rythment les pièces. A partir de vêtements relégués au banc d’immettable, Lauriane compose sa collection. La marque s’est construite sur le concept de « l’upcycling » qui permet d’allier esthétisme et écologie. Son message : montrer que des vêtements de seconde main ce n’est pas que sale…ou vieux.

12291833_1661711194070431_2913497063748893719_o

La personnalisation jusqu’au bout de l’étiquette

Chaque pièce est accompagnée d’une étiquette mais pas si classique que ça. En effet, les vêtements qui vont servir à la nouvelle création sont soigneusement photographiés avant d’être décomposés et de retrouver un nouveau souffle. Par exemple, si un gilet est composé d’un ancien pull et d’une robe, trois photos viendront illustrer l’histoire de ce nouveau gilet.

13254321_1727907967450753_3089019434674561984_nMais le concept va plus loin, un nom est attribué à chaque modèle. Ils ont été choisis pour coller au vêtement et le remettre dans son contexte. Exit les Emma, Léa, Chloé, ici on retrouve les prénoms bruxellois d’antan: Georgette, Marcelle, Jeanneke, Berthe. On ne porte pas qu’une pièce, c’est aussi une véritable histoire. Ici, rien ne se perd ! Même les cartes de visite sont personnalisées et presque uniques puisqu’elles sont faites avec les chutes des tissus utilisés pour créer la collection.

Les femmes enceintes ne sont pas en reste ….

13600019_855970454547710_1710950831785592493_nAvec la naissance il y a quelque mois d’une chouette collaboration avec Tale me, spécialiste dans la location de vêtements éthiques pour enfants et femmes enceintes. Une collaboration exclusive Tale Me x Wear a story . Des tops pour la maternité fabriqués à Bruxelles à partir de robes vintage et de coton bio, que des pièces uniques bien évidemment.

Where to shop ?

Rendez-vous aux Halles Saint Géry à l’occasion du Vintage Market le 4 septembre 2016 puis au Swan Market à Anvers le 18 septembre 2016.

Shoot extLa vente directe est la voie privilégiée pour shopper des pièces Wear A Story donc soyez au taquet des dates diffusées sur la page facebook car premier arrivé premier servi! Et pour celles qui veulent voir la nouvelle collection de leur fauteuil l’eshop sera opérationnel d’ici une quinzaine de jour…patience.

Coup d’envoi de la nouvelle collection le 10 octobre, stay tuned!

                                                                                         Bénédicte van Egeren

1 réflexion sur « « Wear A Story », une histoire made in Brussels »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *