# Les brèves : épisode 1

Chères lectrices, chers lecteurs, je tiens à vous remercier pour votre présence ici. Qu’elle soit fidèle et de longue durée ou toute fraîche, je vous souhaite la bienvenue par ici pour un nouveau format de mes articles et surtout la première des « brèves » du blog. Les brèves sont un condensés de coups de cœur en tout genre, un joyeux fourre-tout informatif pour un partage sans limite.

Les voici sans tarder et sans trop s’attarder.

# 1 EXPO

DALI x MAGRITTE , on en parle?

Si contempler les œuvres de Magritte m’est plutôt agréable, Dalí je laisse ma place aux autres sans rechigner. J’aurai pu donc me contenter du musée Magritte me direz-vous. Mais non, car ici c’était la mise en perspective de ces 2 zouzous et la possibilité d’admirer des œuvres dont le musée voisin ne dispose pas de façon permanente qui m’a décidée à prendre mon ticket.

Et donc, c’est comment? Plutôt réussi! Bien que les styles soient reconnaissables, on se rend compte d’une multitude de similitudes, tantôt évidentes (les œuvres sont quasi pareilles) tantôt plus discrètes, qui pourraient échapper à un œil dans la lune. D’ailleurs, mon cerveau m’a joué un tour avec ses grands a priori 😉 et cela m’a plutôt amusé et fait dire que le sens de cette expo n’est pas si surréaliste que ça…

                                     

En pratique, il reste quelques semaines pour s’y rendre, et je vous annonce par la même occasion la récente prolongation de l’expo, certes pas très longue, juste une petite semaine supplémentaire, jusqu’au 16.02.2020 au Musée des Beaux Arts à Bruxelles.

#2 NEW PLACE TO… A BRUXELLES

COWORKING – CANTINE – POP UP ou comment un espace (« mythique ») à l’abandon s’est vu réinvestir pour offrir un lieu accueillant:  pour siroter un thé en mode hygge, grignoter une tartine, coworker all the day ou juste pointer le bout de son nez.

L’espace a été soigneusement réaménagé, son look industriel tout de blanc vêtu donne une luminosité bien agréable, une bulle de tranquillité pour oublier le chaos de la ville le temps d’un café ou plus si affinité.

Je vous dis mythique car ce bâtiment se situe boulevard Anspach, en plein cœur du piétonnier (sur lequel on ne s’étendra pas aujourd’hui), dans les anciens bureaux d’Actiris. Et pour la petite histoire mes anciens bureaux 😉

                

#3 COLLAB 

Quand deux marques belges de qualité s’allient, il y a peu de chance pour que le résultat soit peu convaincant… Je connaissais les deux marques séparément mais je n’ai découvert le fruit de leur collaboration qu’il y a peu. KALANI et Aimez-vous les un les autres. Vous connaissez? Les spécialistes du linge de lit belge et éthique et les faiseurs de lumière bruxellois.  Vous avez deviné?Une bougie, réalisée artisanalement au coeur des Marolles, c’est local & végétal , et ça sent bon le frais. Comme des draps tout propre…

#4 PODCAST

Son petit nom, il le porte à merveille « De la crème Podcast« ,  la crème de la crème. Je l’ai découvert récemment, grâce à un post de Readytogram. Ce podcast, j’ai enchaîné tous les épisodes en 48h. Et pour cause, j’avais l’impression de retrouver la version audio de mes articles, et dont certaines interviewées ne m’étaient pas inconnues. Plongé pendant une heure dans le parcours d’une crème, on se laisse porter par ces récits inspirants, « ça parle vrai, ça parle foirage, ça parle apprentissage, ça parle gloire et vérité, au micro de Lucy Hardy… » Vous l’aurez compris, je vous le recommande vivement.

© De la crème

#5 IMAGE

Ma petite touche finale, car au fond de moi j’aime beaucoup la photographie/ les photos, et que je vais essayer d’en refaire un peu plus souvent.

© La Belgique c’est chic

Photo prise à Gand (#nofilterneed) lors d’une petite escapade, je vous reparlerai de cette magnifique ville à découvrir et redécouvrir.

C’est ici que la brève se clôture, rdv au prochain épisode ♥

Bénédicte van Egeren

PS: Ce sont les prémices des brèves, je souhaite encore améliorer l’esthétique et la lisibilité (non WordPress n’est pas mon métier mais j’essaie qu’il le devienne). Vos retours seront précieux tant sur le contenu que sur le contenant. N’hésitez pas à me laisser des critiques constructives 😉

« Nouveau départ, nouveau format ! « 

C’est parti pour un grand coup de refresh et une montagne de partages.

Les débuts bien rodés

Si la première année du blog se caractérisait par une organisation, presque sans faille, un timing bien suivi, il est parti à la dérive dans sa deuxième année. Pour plusieurs raisons, dont la plus facile à incriminer, monsieur le temps. Oui, car entre autre j’étais enceinte de ma deuxième, que j’allais dormir avec les poules, que je ne courais plus les marchés de créateurs avec autant de vigueur, mais juste le strict minimum, que me déplacer pour rencontrer les créateurs c’était vraiment la condition à laquelle je tenais plus que tout et en même temps j’avais de plus en plus de mal à caser ces visites dans un planning et arpenter la Belgique pour nourrir mes articles.


Et après ? Le temps n’est pas revenu mais l’envie oui.

Et avec elle son lot de questions. Qu’apporte mon blog, mes articles ? Sont-ils vraiment lus ? Quelle forme pourraient-ils prendre pour s’adapter au lectorat ? Quels moyens de diffusions je veux privilégier (merci fucking algorithme de nous rendre la vie si facile)? Qui je perdrais en route ? Qui je veux informer ? Et surtout pourquoi et de quoi je vais discuter?
Car en creusant ma réflexion, finalement une autre chose alimentait mon silence. C’était mon rapport à la consommation et à la promotion de celle-ci. Si d’un côté, quand je parle d’un produit j’en suis convaincue, puisqu’en général je l’acquière par moi-même puis j’en touche un mot. D’un autre coté, à l’heure où je pousse ma réflexion jusqu’au bout, je ne pense plus tester autant de choses. Pour UNE seule raison, ceux que j’ai trouvés et dont j’ai souvent parlés comblent mes besoins, font partie de mon quotidien ou de mes bonnes adresses cadeaux. Je continuerai à vous rabâcher les oreilles avec et à vous montrer mes trouvailles mais pas au prix d’une course effrénée au toujours plus.


Alors oui je cherche de l’info, je suis l’actualité,…

D’autant plus dans la sphère de l’entreprenariat et de la durabilité, je m’intéresse à ce qui se fait par ici, je sors, je découvre, je mange, je visite mais je ne m’en voyais pas en faire une niche spécialisée. Des blogs resto, il y en a des tonnes, qu’allais-je apporter ? Des livres, j’en lis mais je m’endors dessus… Spotify est accessible à tous. Les rubriques cultures font la une de la presse gratuite. La rubrique kids, il y en a pléthore et finalement j’ai aussi envie de m’en émanciper, je les côtoie intensivement au quotidien. Que me reste-t-il ? Montrer ma tête chaque jour ? hmmmm ou pas.


Je tiens finalement à remercier une personne qui à chaque fois qu’elle me voit s’enquête de savoir comment va le blog mais surtout qui insiste sur le fait que je dois continuer, qu’il y a une place pour ma plume, que je connais un éventail de choses dont je ne me rends pas compte. Ce nouveau format, elle me l’a soufflé à l’oreille autour d’un délicieux apéro (#teamcitronpoilu). Il se voudra diversifié, court, tout public, tous horizons (culturel, gastronomique, fashion, beauté, littéraire, évènementiel, kids quand même aussi), sous la forme d’un mot, d’un titre, d’une photo, d’un texte, d’une opinion, d’une citation,… Un peu une version « bullet point » illustrée de mes découvertes locales.

Depuis, ce format, je le retourne dans tous les sens, ma première question étant comment vais-je arriver à produire tant de contenu si diversifié ? Et finalement, je pense qu’il va vraiment venir naturellement, aidé du fait que 2020 s’annonce aussi pour moi comme un souffle nouveau qui m’a permis de dégager un peu de temps et de le rendre libre pour développer ce qui me passe par la tête. Une période de test.

Plus de temps à perdre, j’y planche déjà, je suis excitée et apeurée.

Ça va être chouette, j’en suis sûre mais allez-vous aimer ? Il me reste à lui trouver un petit nom à ce format, un titre que vous retrouverez dans mon actu et qui vous informera du nouvel épisode. Je le veux au minimum mensuel, dans l’idéal bi-mensuel mais sans obsession, cela dépendra aussi des mois, des saisons, plus ou moins intenses. Il sera sous forme d’article sur mon site. En version photo accompagnée des titres d’article sur les réseaux et en alerte en story pour les plus in.

Vais-je même aller jusqu’à la création d’un format newsletter pour les plus assidus / paresseux (choisissez) qui ne veulent rien rater dans un fil toujours plus encombré ou dans une désintox de plus en plus nécessaire ?

Merci de m’avoir lue, je vous laisse, je dois préparer mon premier opus, je vous l’ai annoncé, je ne peux plus reculer.

Bénédicte van Egeren