Enfile ton JoMarine pour dormir sur tes deux oreilles

Il y a quelque chose dont on ne parle pas souvent mais au final qui nous accompagne pas mal de temps sur une journée. Bon ok pour certains moins que pour d’autres mais quand même. Je ne vais pas refaire les calculs de combien de temps on dort dans une vie mais un paquet d’heures c’est sûr. Donc non, aujourd’hui, je ne vais pas vous parler linge de lit, bien qu’il y a aussi matière à écrire mais plutôt pyjama avec une jeune marque belge qui a remis au goût du jour cette pièce indispensable.


Derrière JoMarine se cache…

Elodie, de nationalité belge et française, qui a vécu la plupart de sa vie à Bruxelles. Durant ses années d’absence aux quatre coins du monde, elle a eu le temps de cogiter sur ce qui était important pour elle, ce qu’elle voulait faire et ce qu’elle voulait être ! Et c’est souvent de là que naissent les plus belles idées, nourries de sens, elles donnent des ailes.

 « Je n’avais aucune expérience dans la mode pour enfant, juste l’envie d’entreprendre. En devenant maman, je pense que l’on ne redevient pas celle qu’on était, d’autres priorités surgissent…et le temps que l’on avait avant pour soi, prend alors un tout autre sens. »

Mais comment t’es venu l’idée du pyjama ?

Comme beaucoup, c’est en remplissant le dressing de son fils qu’elle est devenue beaucoup plus attentive à ce qu’elle achetait. Pas faux, vu le temps qu’un enfant passe en pyjama, on n’a pas envie qu’il se balade couvert de pesticide dans du made in china qui ne résiste pas à un lavage.

 « Je voulais retrouver les pyjamas et les chemises de nuit de mon enfance, et je trouvais que l’offre des vêtements de nuit pour enfant à partir 2 ans, n’était vraiment pas très attrayante. »

Et voilà, l’idée de créer JoMarine est née, un peu sur un coup de tête. De fil en aiguille, elle a dompté l’entreprenariat. En apprenant sur tous les plans à la fois, le textile, les belles matières, la confection d’un vêtement… Et puis sur tout ce qui est gestion, marketing, réseaux sociaux, e-shop. Et oui, on oublie souvent qu’au-delà de la partie idée, création, il y a un tas de choses dont on doit se préoccuper, débroussailler, souvent seul au début.

La touche JoMarine, c’est quoi ?

La volonté du petit détail en plus, la mode actuelle mélangée avec des designs classiques. Des pyjamas et des chemises de nuit classiques remis au goût du jour avec une qualité irréprochable.

JoMarine c’est ..? Du bonheur pour les ptits veinards de 2 à 8 ans

Le nombre d’heures passées à dormir ou à jouer en pyjama à cet âge-là est majoritaire sur une journée ! D’où l’importance attachée à cette pièce clé du dressing. Mixer confort, qualité et style, c’est la raison d’être de JoMarine.

Plus sérieusement, JoMarine ce sont des petites collections où cohabitent à la fois des modèles aux tissus classiques et aux tissus tendance. Sans se cadrer sur le rythme des collections, la marque suit les saisons car en été, elle propose des versions courtes aux tissus plus légers.

Les collections sont conçues en Espagne, dans un atelier familial. Sur base de ses idées et ses modèles, l’atelier réalise des prototypes et les améliore jusqu’à tenir la bonne version.

Mais finalement d’où vient ce nom, JoMarine?

Jo, les deux premières lettres du nom de son fils Joseph. Et Marine, la couleur qu’elle affectionne tout particulièrement. Et au final, un nom qui ne s’exporte pas si mal !

Que nous réserve le futur ?

L’objectif est donc de consolider JoMarine, qu’elle devienne une marque reconnue en Belgique, en France et ailleurs. De gagner en stabilité et de proposer  de nouveaux modèles pour nos petits chéris et qui sait bientôt pour leur parents aussi… Youpiiiiie !

 « Je suis toujours étonnée (positivement) en découvrant toutes ces « petites » marques qui existent et qui se créent. Cela me conforte dans le fait qu’il y a bel et bien un public prêt à changer leur manière de consommer. On est de de plus en plus à être attentifs à ce que l’on achète, où nos vêtements sont produits et dans quelles conditions. »

De nos jours, les petites marques comme JoMarine deviennent une vraie alternative aux grandes enseignes low cost. Un jour viendra où la tendance s’inversera!!! N’est-ce pas ?

Et j’allais oublier de vous dire

On la trouve exclusivement sur son site internet ! Sauf pour ceux qui ont opté pour la location chez Tale Me, ils ont peut-être déjà pu tester tous les modèles…

Sur ce, que votre nuit soit douce!

Bénédicte van Egeren

 

 

 

 

Fred & Louis à la plage

Ca sent bon l’été, les vacances, les plaisirs aquatiques. Et c’est par là en tout cas que tout a commencé pour la jeune marque Fred & Louis ! Des maillots irrésistibles au confort inégalé, fini le sable qui irrite et vive les châteaux de sable pour les grands et les petits. Bref, le must à mettre de toute urgence dans sa valise !

Mais qui sont Fred & Louis ?

Le père et le fils. Mis en scène par la maman ! C’est en faisant l’expérience de maillots de bain super confo mais super hors de prix que lui est venue l’idée d’essayer d’arriver à une qualité similaire qui soit abordable.

Avant de créer Fred & Louis, Sybille était responsable achat dans le textile durant sept ans. Job qu’elle adorait mais avec l’arrivée de un puis de deux enfants, bientôt quatre maintenant, un revirement de carrière est devenu indispensable car elle passait beaucoup de temps en Europe pour les achats. Par contre, pas question pour elle de quitter le secteur du textile. C’est lors de sa quête personnelle pour des maillots que lui est venue l’idée.

Fred & Louis a fait ses premiers pas dans un groupe Facebook fermé avec un stock de cent pièces, et pour seul support des photos des pièces tout juste produites. L’engouement du net a eu raison du stock en un temps record. Et c’est comme ça que les pièces suivantes firent leur apparition au Créa pop ainsi que via internet.

Leur signe distinctif ?

C’est l’offre père et fils ! Assorti ou complémentaire, les maillots habillent tous les hommes de la famille depuis trois étés. Les pyjamas sont rapidement venus compléter la gamme, avec la version short pour le papa ! L’année dernière, ce fut le tour des caleçons et de leur packaging « hamburger». Véritable casse-tête pour trouver le moyen sympa de les présenter en apposant un message du type « consommation immédiate ». Des heures de recherches du côté alimentaire. L’idée était aussi de voir la couleur sans déballer et de pouvoir l’offrir directement sans suremballer.

Les dessous du maillot

Il a fallu deux mois pour arriver à sortir « LE » maillot. Entre les exigences de tissus, de confort et d’esthétisme, il y a du boulot ! In fine, le maillot, c’est un produit très technique à réaliser. Du coup l’avantage c’est que la concurrence sur le marché est assez faible.

La signature du maillot, c’est le filet top confo tout doux même rempli de sable. Cette petite merveille provient de notre cher pays ! Le tissu externe provient généralement de fins de séries de très bonnes marques du secteur, en mode récup donc ! Sybille s’éclate à combiner tous les tissus.

Une production lointaine pour la bonne cause

En mettant bout à bout les éléments pour monter son projet, Sybille a rencontré une belge partie vivre en Inde. Elle a monté une asbl, A Way With You, pour remettre les personnes victime du Tsunami à l’emploi. Grâce entre autres, à la mise sur pied d’un atelier de couture. C’est donc là-bas que sont cousues toutes les pièces de Fred & Louis.

Par contre, c’est un léger challenge pour eux car le maillot de bain n’est pas très connu ni porté par là-bas. C’est une culture différente et coudre des maillots n’est pas très fréquent.

Venez rencontrer Sybille ce week-end

Elle sera présente, ce samedi 24 juin, pour vous présenter sa nouvelle collection toute colorée, au Sunny pop up de la Terrasse 02, à l’Hippodrome de Boitsfort.

Une bonne nouvelle pour la route ? Vous bénéficiez de 10% de réduction en introduisant le code « labelgiquecestchic » sur le site Fred & Louis.

Bonnes vacances !

Bénédicte van Egeren